Le basson, cet instrument de musique de la famille des bois, était à l’honneur samedi 1er avril à l’église Notre-Dame-de-l’Assomption à Logelbach, à l’occasion d’un concert résolument placé sous le signe du printemps.

 

Un ensemble inédit dans le chœur de l’église de Logelbach. Photo L’Alsace/Jean-Louis Meyer

Le basson était à l’honneur, samedi 1er avril, à l’église Notre-Dame-de-l’Assomption à Logelbach. En effet, les Amis de la chapelle Herzog invitaient à un concert dédié à cet instrument, au profit de la chapelle Herzog.

Les mélomanes ont été accueillis par les sonorités d’une impressionnante volée de cloches dans la nef plongée dans la pénombre avec Tower Music , une œuvre de Vaclav Nelhybel.

Multiplicité des timbres

Après ce début en fanfare proposé par l’ensemble de bassons du Conservatoire de Colmar, des œuvres variées ont suivi, certaines célébrant l’époque du renouveau de la nature comme le printemps des Quatre saisons de Vivaldi ou Amour et printemps, une valse chantée du compositeur alsacien Waldteufel du plus bel effet. D’autres pièces ont charmé les oreilles d’un public averti comme cette mélodieuse sonate de Mozart ou l’ouverture du Barbier de Séville , un autre arrangement agrémenté de façon plaisante d’un contrebasson.

Tous ces morceaux ont mis en valeur la multiplicité des timbres, propre au basson, une découverte pour bien des mélomanes. Pour terminer, des airs plus contemporains de Claude Nougaro avec Le jazz et la java et surtout le morceau composé par Marc Duvernois, Arundo donax’s rag , qui a agréablement complété ce programme inédit par une note de fraîcheur, là aussi toute printanière. Un brin d’humour également avec ce petit poisson d’avril frétillant sur la veste du chef d’orchestre… En réalité, ce concert du 1er avril n’était pas un poisson mais un superbe basson d’avril !

Ravi par ce concert exceptionnel et inédit, le public a longuement applaudi l’ensemble de bassons du Conservatoire de Colmar, dirigé par Alain Deleurence, ainsi que les solistes Alain Deleurence au basson, Philippe Lindecker au violon et Olivier Garban au violoncelle.